Punt

La Terre Dorée

Punt est un Royaume Noir de l’Est, situé au sud du désert turanien, à l’est du Keshan et à l’ouest du Zembabwei et de l’Iranistan. Punt est particulièrement hostile envers ses voisins, en particulier le Keshan et le Zembabwei. De ce fait, Punt est assez borné et limité dans sa capacité à faire du commerce international.

Punt est une terre tribale peuplée de sauvages dont les chefs obéissent à un roi.

Style vestimentaire

Les habitants de Punt portent des tuniques courtes munies de capuches. Les lanciers portent des coiffes en plumes d’autruche, brandissent des boucliers en peau de rhinocéros et manient des lances dont le manche est garni d’un collier de plumes. Les prêtres portent des tuniques violettes à capuche.

Statut Social

À Punt, le statut social est établi par celui qui a le contrôle des ressources riches, comme le bétail, l’or, la myrrhe et d’autres biens commerciaux. De plus, le fait d’être considéré comme un orateur ou un poète de talent renforce le statut social d’une personne. Le statut social dépend également du clan auquel un individu appartient. Certains clans sont considérés comme socialement supérieurs à d’autres. La plupart des habitants de Punt sont des bergers ou bien travaillent dans le commerce. On peut citer par exemple la collecte d’encens ou de myrrhe, la chasse à l’éléphant pour l’ivoire, l’orpaillage à l’aide de paniers en osier.

Les Mesnitu, une société secrète de forgerons et d’armuriers, forment une catégorie particulière de ce peuple. Ils contrôlent la puissance du feu et sont considérés comme étant en contact avec des esprits puissants, leur permettant de donner vie au métal.

Commerce et économie

L’économie de Punt est basée sur le commerce de l’or, puisqu’ils passent prétendument au crible les torrents de montagne pour en extraire de grosses pépites d’or, certaines atteignant la taille d’œufs d’oie. Les habitants de Punt chassent également et s’adonnent à une activité agricole de subsistance dans les plaines chaudes. Comme dans la majeure partie des Royaumes Noirs, le cheptel bovin est représentatif de la richesse.

Punt est également une région productrice d’encens et de myrrhe. Ceux-ci font l’objet d’un commerce avec d’autres nations, au même titre que la cannelle, le clou de girofle, l’ivoire, l’ébène, la gomme et les peaux d’animaux exotiques tels que la panthère, le singe, le chien, le gorille, le guépard et la girafe. On trouve une faible quantité de minerai de fer sur le territoire national, largement contrôlée par la société secrète Mesnitu.

La majeure partie des échanges commerciaux de Punt se fait avec la Stygie, en particulier l’or, la myrrhe et l’encens. La Stygie envoie des caravanes massives tous les deux ou trois ans afin de réaliser des transactions commerciales conséquentes avec Punt, de sorte que le commerce n’est pas constant.

Armée

Les guerriers de Punt excellent à la lance et la manient avec une féroce efficience. Leurs combats ne sont pas basés sur un modèle précis ou structuré, ils se battent pour tuer et pour tuer rapidement.

Religion

Les habitants de Punt vénèrent une déesse d’ivoire. Bien qu’Howard ne la nomme pas, Sprague de Camp lui a donné le nom de Nebethet. Elle est principalement vénérée dans un temple-sanctuaire, dans un lieu inhabité non loin de Kassali, capitale de Punt. Le temple est un bâtiment de marbre en forme de crâne, construit avant l’arrivée des Gallahs. La statue est faite d’un seul morceau d’ivoire. Les prêtres tribaux et le clergé de Punt se présentent comme des messagers des dieux et des esprits, car ceux-ci ne parlent qu’à eux, par le biais de statues oraculaires. Ce rôle de messagers octroie tant de pouvoir à ces prêtres que les rois de Punt iraient même se suicider à leur demande.

Punt est une terre d’encens et de myrrhe. Ceux-ci font l’objet d’échange commerciaux avec d’autres nations, que leurs habitants brûlent pour purifier l’air des salles de soins. D’autres cultures utilisent l’encens pour chasser les mauvais esprits lors de certaines cérémonies. Il est connu pour clarifier la pensée et l’esprit, procurant un sentiment de calme même dans les situations éprouvantes, le rendant parfait pour une utilisation pendant la méditation ou la prière. La myrrhe calme l’esprit et renforce la confiance en soi.

La déesse d’ivoire Nebethet, reine des ténèbres et maîtresse de la nuit

On dit que la déesse d’ivoire prend vie lorsque la lumière de la pleine lune touche sa statue d’ivoire, elle annonce alors ses présages. Les chefs de Punt la consultent avant chaque décision importante. Les Stygiens l’associent à Nephthys, bien qu’elle soit plus probablement la forme déifiée d’une ancienne reine de Punt nommée d’après cette divinité.

Son temple est un dôme de marbre blanc. Pour y entrer, il faut passer par un portail barré par une énorme herse en bronze vert ressemblant à une bouche montrant les crocs, flanqué de deux fenêtres carrées en rehausse, semblables à des orbites vides. Le résultat donne au temple l’apparence d’un grand crâne argenté posé sur une colline.

Une pièce se situe à l’étage du temple, pourvue d’un vieux plancher en bois sur lequel se découpe une trappe. Elle s’ouvre sur un escalier menant à l’étage inférieur. Il possède une spacieuse rotonde entourée d’un cercle de colonnes de marbre qui soutiennent le plafond voûté, sur le périmètre duquel pendent de longues chaînes retenant six petites lampes en cuivre. Du côté opposé au grand portail, la statue de la déesse se dresse sur une estrade à trois marches en marbre.

Auparavant, une statue grotesque se dressait sur l’estrade au sein du temple. La statue fantomatique de cette époque était magnifiquement dénudée, ronde et séduisante, mais au lieu d’avoir les traits du visage d’une femme tout aussi attrayante, elle avait ceux d’une tête de mort macabre, d’un crâne terrible. Bien qu’elle ait eu la taille d’une femme, la statue avait été taillée dans un seul bloc d’ivoire.
Une nouvelle statue, toujours en ivoire, a ensuite été sculptée pour ressembler à Muriela, une danseuse Corinthienne qui a osé imiter la déesse. La nouvelle statue est d’une beauté sans commune mesure avec la beauté mortelle.

Derrière la rotonde se trouvent des appartements poussiéreux, protégés par une femme-oracle flétrie, et un horrible homme-singe en pagne, affublé d’un museau de babouin. C’est le fils d’une crone et de Jamankh le démon-hyène. Un petit appartement est construit derrière la statue, où une prêtresse peut prendre place pour parler au nom de la statue. La vieille femme sans nom était l’oracle de la déesse d’ivoire. Désormais, Muriela, la danseuse Corinthienne, est le nouvel oracle.

Jamankh, le démon-hyène

En plus du culte des ancêtres et de quelques divinités, Punt héberge plusieurs démons, tels que Jamankh, le démon-hyène. Il représente les sciences occultes, la cupidité et la malformation sexuelle. Jamankh tourmente avec corruption et bassesse. Son apparence est si terrifiante que la vue de son ombre frappe les hommes et les animaux d’une peur panique. Il change continuellement de sexe. Il est le protecteur des prostituées et de la sexualité déviante. Jamankh est représenté comme attaquant une proie effrayée ou en train de rire d’une expérience vulgaire et dégradante. Il a des pouvoirs de divinations et connaît les secrets de la nécromancie et des invocations.
On dit que ses prêtres peuvent induire et connaître le nom des gens sur qui ils se concentrent car Jamankh appelle toujours ses victimes par leur nom. Il est le maître de l’hypnose et peut toujours voir ses victimes autour de lui. Il envoie ses fidèles sorciers chasser avec des hyènes apprivoisées et encourage ses disciples à prendre la forme d’une hyène. Ceux qui le vénèrent sont frappés d’horribles difformités à mesure que la corruption envahit leur âme. Beaucoup finissent par se transformer en hommes-hyènes. Jamankh est incapable de résister à une femme nue et s’accouple souvent avec de magnifiques sacrifices pour produire d’abominables enfants.

Gouvernement

Punt est gouverné par le roi Lalibeha. C’est un homme corpulent, aux cheveux gris et crépus. Il porte une couronne faite de feuilles d’or martelées en forme de faucon aux ailes déployées. Il est réputé être rusé et circonspect et n’est pas enclin à prendre des décisions hâtives. Il est assisté par son conseiller, le grand prêtre Zaramba. Les chefs de Punt consultent souvent l’oracle de la déesse de l’ivoire avant de prendre une décision importante.

La peine capitale est pratiquée à Punt, les traîtres sont donnés en pâture aux crocodiles. D’autres punitions consistent à sortir les intestins d’une personne centimètre par centimètre alors qu’elle est encore en vie et à l’empaler ensuite sur un pieu planté au-dessus d’une fourmilière.

Traits géographiques majeurs

Punt est une terre de basses montagnes, de forêts luxuriantes, de prairies balayées par le vent et de savanes chaudes. Les régions du nord et du centre sont majoritairement des prairies montagneuses parsemées de petites forêts. Les prairies finissent par céder la place aux savanes et aux déserts du nord. Dans le sud, Punt est une région sensiblement moins accidentée et se compose principalement de savanes.

Kalok Narok

Un immense lac désertique d’eau alcaline se trouve au sud, les habitants de Punt y déposent leurs défunts. Quelques petites îles volcaniques, qui dégagent généralement de la vapeur ou de la fumée, se trouvent sur le lac. Les cours d’eau de surface se déversent dans le lac, tandis que le lac lui-même se vide dans une rivière souterraine qui coule au sud de Keshan et sous les ruines d’Alkmeenon. Les environs du lac sont extrêmement hostiles. La chaleur aride en elle-même est un danger, mais le lac change de température plus lentement que la terre, ce qui occasionne des vents forts et de violentes tempêtes dans toute la région. En plus du climat, le lac est dangereux car il abrite d’énormes crocodiles de Stygie, des scorpions et des vipères mortelles.

Cité Royale de Punt

Kassali

Kassali est la capitale royale de Punt. Le palais du roi Lalibeha est érigé au centre de la cité. Il est fait de briques de terre séchée au soleil et ses tours sont incrustées d’or et de cristaux. Un temple peint dévolu à la déesse d’ivoire se trouve à ses côtés. La capitale est construite sur une grande colline herbeuse. Au bout de la plaine de l’étincelante Kassali se trouve le sanctuaire de la déesse d’ivoire.

Histoire de Punt

Punt a été créé par les Gallahs de Kush, après qu’ils aient découvert la richesse en or de ses ruisseaux de montagne. Ils ont donné à la nation le nom de leur ville natale, située à la périphérie de Shumballa.

Faune locale

Punt abrite de nombreux animaux de type africain, tels que des éléphants, des girafes, des singes, des gorilles, des crocodiles, des scorpions et des serpents.


Sources : JdR Conan Return to the Road of Kings, Faith and Fervour