Royaumes mineurs autour de Vendhya

La patrie de Ghanara

Au sud de Vendhya et de Kosala se trouve la forêt tropicale du sub-continent, la patrie des peuples qui occupent désormais Kosala. Ces terres sont dominées par une race à la peau brune.  Une des tribus majeure de la zone est celle des Ghanar ; son peuple est appelé les Ghanara. En plus des Ghanara, un groupe de Pictes habite dans l’extrême sud.

Khorala

Khorala est une cité en ruines enfouie dans les jungles du sud de Vendhya. Il est dit qu’un ermite s’y terre en tant que sorcier. C’est de cette cité que l’anneau appelé ‘étoile de Khorala’ trouve son origine.

Les royaumes dorés

Situés entre Vendhya et l’Iranistan, ces royaumes ne sont pas nommés par Howard. Ils sont gouvernés d’une manière proche de celle de Vendhya, avec des dirigeants à la peau blanche considérés comme presque divins. Ils sont dirigés par des rois. Les gens y parlent l’Iranistani, une langue proche de celle de Vendhya et du Ghulistan. Ils sont situés sur des plaines, et des collines montagneuses plus au nord.

Venjipur

Venjipur se trouve dans le golfe de Tarqheba à l’est de l’Iranistan. C’était autrefois un empire dominé par des expatriés Khitans. Maintenant que Venjipur n’est plus un empire viable, Turan a essayé sans succès d’annexer le royaume. Il exporte du chanvre et des extraits de lotus rouge et violet. Venjipur  profite également des routes de caravanes entre l’Iranistan et Vendhya.

Karapur

Karapur est une ville de Venjipur.

Kosala

Kosala se trouve à l’est de Vendhya et au sud de la chaine des montagnes Himéliennes. Dans ‘Les ombres de Zamboula’ de Robert E. Howard, Baal-Pteor décrit les Kosaliens comme des gens forts, de couleur brune, priant Yajur à travers des sacrifices humains rituels accomplis par la strangulation du sacrifié. Dans ‘Les clous rouges’, les Kosaliens sont décrits comme ressemblants aux Vendhyens. Ils sont minces, ont le teint couleur olive et les traits fins. Ils apprécient la danse, les festins et faire l’amour. Les  anciens Kosaliens sont d’origine lémurienne mais furent chassés par des gens à la peau brune venant sud.

Yota-Pong

Yota-Pong est une ville de Kosala, où se trouvent les principaux temples consacrés à Yajur.

Uttara Kuru

Uttara Kuru se situe juste au nord des Montagnes Himéliennes, mais au sud de Meru. Certains prétendent qu’un élixir se trouve en Uttara Kuru, qui peut pour toujours apaiser l’esprit, fait en sorte que les infirmités de la vieillesse ne viennent jamais et qu’on n’ait plus jamais soif. Pour cette raison, les gens d’Uttara Kuru sont réputés comme sans âge et permables à la maladie. Étant donné qu’ils sont supposément immortels, Uttara Kuru élit son roi pour une période de temps donnée pour que personne ne soit roi pour toujours. De plus, le  royaume aurait une sorte d’or utilisé par les dieux eux-mêmes pour leurs ornements. On croit également qu’Uttara Kuru possède une force militaire invincible qui défend ses frontières. Les femmes d’Uttara Kuru sont totalement libres. Elles peuvent aller où bon leur semble sans craindre la censure car elles ont une culture de l’amour libre. Uttara Kuru est connue également pour ses poneys. Dans son territoire se trouvent neuf grands lacs et neuf grandes montagnes. L’un des plus profonds ravins abrite, selon les rumeurs, une forêt de bambou. L’architecture de la capitale (appelée Uttara Kuru également) est étrange et hante les mémoires. La plupart des gens considèrent le royaume comme mythique.

Mont Kai-Lesh

Chaque année, Uttara Kuru devient la destination de milliers de pèlerins qui arrivent pour faire le tout du mont sacré Kai-Lesh, pensant qu’en faire un tour à pied apporte bonne fortune (un périple de presque 15 heures de marche pour quelqu’un en bonne santé). Il faut trois jours de marche intense pour arriver à la montagne depuis le col de la frontière vendhyenne.

Kusai

Kusai est une ville humide et malodorante remplie de vermine, située sur les bordures d’Uttara Kuru. Ses habitants sont sordides et sauvages.

Shinu

Shinu est un village craint où sont cachés des coffres d’or, car des hommes maléfiques y viennent pour acheter des morts-vivants. Le village empeste la mort.

Meru

Le royaume de Meru se situe dans une grande vallée en forme de cuvette et recouverte de jungle. Elle se trouve entre les sommets des montagnes Talakma et les puissants Himéliens. La vallée possède également une immense mer intérieure appelée Sumero Tso. Surnommée la Coupe des Dieux, Meru abrite des personnes trapues, brunes, paresseuses et fatalistes. Le seul vêtement porté par les Méruviens, hommes comme femmes, est une jupe courte. Les prêtres se rasent la tête. Leur religion est chamanique et ils croient en la réincarnation. Leur principal dieu est Yama, le roi des démons. Ils font des esclaves de leurs prisonniers, généralement des Hyrkaniens ou occasionnellement des Himéliens. La capitale de Meru est Shamballah et est dirigée par un roi-dieu. Shamballah est une ville de pierre rose-rouge au milieu de rizières et de champs, entre la jungle et Sumero Tso. Les portes de la ville sont en bronze vert et coulées en forme de crâne. L’architecture est ornée et sculptée. Des visages gigantesques taillés dans la pierre rouge éblouissent les murs et les tours. La mythologie méruvienne est l’une de celles qui regroupent un nombre impressionnant de dieux et de démons armés. Les sculptures en forme de crânes humains sont omniprésentes. Même les habitants portent des pendentifs en forme de crâne humain accrochés à leur cou au moyen de chaînes dorées. Il y a sept villes autour de Sumero Tso. Les six autres sont : Shondakor, Thogara, Auzakia, Issedon, Paliana et Throana. Ces villes sont considérées comme sacrées. Pour éviter les dangers de la jungle, les Méruviens négocient via des navires qui sillonnent le Sumero Tso.​


Source : JdR Conan Return to the Road of Kings